Annulation du RSCA


Destinataire : Département de médecine générale nancy


         Bonjour !

En concertation avec plusieurs internes, nous avons créér cette pétition afin de demander l'annulation du RSCA pour ce semestre. En effet, en ce contexte de mobilisation sans précédent des internes de médecine générale face au Covid, nous trouvons juste d'annuler ce travail personnel et ce pour plusieurs raisons :
-beaucoup d'internes sont en arrêt maladie, beaucoup sont épuisés et font face à un stress accru par l'épidémie 
-beaucoup d'internes ont vu leurs services ce transformés en unité Covid ou post-Covid, avec les risques que cela implique 
-beaucoup d'internes se sont portés volontaires dans des zones en difficulté, ont changé de lieu d'affectation, loin parfois de leur logement, beaucoup d'internes ont repris des gardes supplémentaires 
-les congés annuels du semestre ont été annulés 
-le temps de travail hebdomadaire a été pour beaucoup augmenté, et en sus beaucoup d'arrêt maladie de seniors, ce qui ne facilite pas la tâche des internes 
-les internes subissent une pénurie globale de matériel de protection et doivent parfois se battre pour faire valoir leur droit à une protection efficace, ce qui complique leur travail et les met en danger 
-point très important pour finir, les journées de formation personnelle, qui permettent en temps normal la rédaction du RSCA, sont pour la plupart des internes annulées le temps de l'épidémie ! 
-pour finir, le stress et les difficultés inédites vécues par les internes en cette période sans précédent, ne sont en aucun cas des conditions permettant le travail de RSCA, sans compter l'absence total de lien avec les tuteurs. 
Nous demandons donc l'abandon total de ce travail pour ce semestre, avec validation systématique du semestre sans passer par un travail écrit infaisable en ce moment. 
Nous invitons plutôt nos tuteurs à un soutien total des internes, à la reconnaissance de leur dévouement, et pourquoi pas proposer des groupes de travail post-Covid afin de relater les situations difficiles vécues. Nous invitons également les tuteurs à réfléchir au fait qu'une grande majorité d'entre nous est actuellement en milieu hospitalier, et non en pratique de médecine ambulatoire. 
Bien cordialement, 
Les internes de médecine générale. 






Fil d'actualité :

Publicité