Un nom de rue pour un soldat de l'ombre.

Un nom de rue pour un soldat de l'ombre.

Destinataire : Mairie de tlemcen


        

Né en 1902 à Tlemcen (Algérie),  Mohamed BADSI, a traversé les trois quarts du 20ème siècle au gré des événements historiques qui ont bouleversé sa vie, celle de sa famille ainsi que celle de millions de personnes.

Il a vécu des moments intenses qui ont forgé son caractère et sa personnalité. De simple enfant des quartiers de Tlemcen, il se retrouve confronté très vite à la lutte du prolétariat.

En premier lieu dans sa vie ou plutôt sa survie, ayant été exploité par les plus nantis, puis dans son activité syndicaliste en milieu ouvrier et paysan.

Il n’a eu de cesse de militer pour améliorer les conditions de travail et les conditions sociales des ouvriers. 

Il fut face au terrain et apporta son grain de sable. Il fut exilé, emprisonné, exploité, mais son chemin était tracé.

Sa lutte pour l’indépendance et la souveraineté de l’Algérie inspira Mohamed DIB, auteur algérien de renom, qui dans son roman « L’incendie », lui attribua le nom de « Hamid Serraj », révolutionnaire œuvrant dans la clandestinité.

Mohamed BADSI est resté sensible à la misère humaine, loin des projecteurs. Il a insufflé à bon nombre de syndicalistes sa hargne de battant.

L’histoire retiendra qu’il fut un soldat de l’ombre qui mérite reconnaissance 40 ans après son décès.

Nous demandons aux autorités compétentes de la wilaya de Tlemcen de baptiser une rue de la ville natale de Mohamed BADSI de son nom.

Plus il y aura de signataires, plus cette requête sera légitime et entendue.

Merci de bien vouloir la signer.






Fil d'actualité :

Publicité