Contre l'arrêté du 8 octobre 2018 identification des animaux non domestiques


Destinataire : Le ministre d'etat, ministre de la transition écologique et solidaire


        

Un arrêté qui vise à réduire ou à tuer à court ou long terme la terrariophilie française. Principalement visé les possesseurs de reptiles.

Un arrêté qui favorisera les éleveurs amateurs et professionnels étrangers qui pourront vendre sur le territoire français sans s'acquitter de l'obligation d'identification des bêtes proposées et/ou vendues. Le coût de cet acte sera à la charge de l'acheteur. Pour les éleveurs français depuis le 8 octobre 2018, toutes bêtes sortant de son lieu habituel devront être obligatoirement identifiées et déclarées. Une date butoir pour se mettre en règle est fixée au 31 décembre 2019 pour tous les animaux non domestiques détenus. Cela porte un coût non négligeable aux petits éleveurs amateurs et professionnels (frais dû à l'acte du vétérinaire, plus l'achat de la puce électronique ou de la "séance" photographique morphologique, sans compter le coût de l'enregistrement sur le site de l'ifap). Les grosses structures ne pourront surement pas rester dans la concurrence de nos voisins européens avec un tel arrêté. Qu'il y ait un encadrement des quotats et des naissances pour les reptiles est une chose mais imposé à toutes nos bêtes de les faire identifier freinera considérablement les achats et les bourses françaises à court terme verront leur fréquentation considérablement baisser et rapidement la disparition totale de petits éleveurs amateurs et capacitaires.

Cet arrêté annonce lentement la fin de la terrariophilie en France.

Notre belle passion est en DANGER il faut impérativement réagir et montrer notre désaccord afin que le ministre se penche sur ce qui fait notre fierté de posséder un ou plusieurs de ces animaux exotiques.

Tous ensembles pour que cet arrêté soit définitivement supprimer. Évitons que la terrariophilie française ne deviennent une passion réservée aux élites et à une certaine "classe" sociale!





Fil d'actualité :

Publicité