Contre la vente aux enchères de 250 chiens


Destinataire : Tout public


        

Dans l'affaire de la vente aux enchères de 250 chiens en Mayenne, il est déplorable de constater que les animaux sont encore traités comme des objets.

Une loi autorise la vente de biens dans le cas d'un redressement judiciaire, mais quand ces biens sont des êtres vivants comme dans cette affaire doit-on oublier que le code civil a prévu en 2015 : "L'animal devient un être doué de sensibilité" ?

Cette affaire Mayennaise devrait servir d'exemple pour une éventuelle modification des textes régissants la vente de biens.

Cette pétition sera rapidement adressée au service de l'état.





Fil d'actualité :

Publicité