Devenir des hôpitaux de la vésubie


Destinataire : Directeur général de l'ars paca


        

Les représentants du personnel des Hôpitaux de la Vésubie s’inquiètent du devenir des lits de médecine (MCO)  et des lits de soins de suite et de réadaptation (SSR) de leur établissement.

En effet, le regroupement des lits de MCO de l’Hôpital Saint Antoine de Saint Martin Vésubie avec les lits de SSR du centre Jean Chanton à Roquebillière est, de nouveau, remis en cause par l’Agence Régionale de Santé. Ce projet, élaboré par les professionnels des deux sites depuis 3 ans, répond aux cahiers des charges attendu d’un service hospitalier de SSR et de MCO et permet notamment :

               -d’améliorer la qualité, la sécurité et la continuité de la prise en charge médicale ;

               -de maintenir un service sanitaire hospitalier de proximité pour la population valléenne ;

               -de mutualiser et renforcer les équipes soignantes de jour et de nuit ;

               -de rendre plus efficiente la prise en charge interdisciplinaire et d’optimiser le parcours des patients ;

               -de maintenir nos emplois dans la structure sachant que la perte des activités sanitaires entrainerait la suppression d’une trentaine de postes.

L’absence de regroupement de ces lits sur un même site remet en cause à court terme la pérennité des lits de MCO et à moyen terme la pérennité des lits de SSR.

Cette pétition a pour but d’éviter la fermeture des lits de MCO. Depuis plusieurs années, ce service rencontre d’importants problèmes de continuité médicale, de faible activité (taux d’occupation de 54% en 2018), et de recrutements infirmiers.

Il est donc urgent aujourd’hui que le regroupement prévu se réalise afin de créer un pôle sanitaire au sein de la Vésubie répondant aux problématiques de santé de la population de cette vallée.

 

Les représentants du personnel des Hôpitaux de la Vésubie.






Fil d'actualité :

Publicité