Un carré de martyr pour Djamel Bensmaïn

Un carré de martyr pour Djamel Bensmaïn

Destinataire : Monsieur le maire de larbaa nath iraten


        

Monsieur le maire de Larbaa Nath Iraten,
Nous avons l’honneur de vous écrire pour vous demander que l’endroit où le crime barbare contre Djamel Bensmaïn soit laissé tel quel. Il faut arrêter de nettoyer le lieu afin que les traces du crime restent autant que la nature puisse en garder le souvenir. Une plaque en marbre peut être mise à même le sol. On peut déplacer la partie brûlée à la taille de Bensmaïn à 60 centimètres de profondeur et la recouvrir d’une plaque de verre épais avec une inscription tenue par un cadre de cuivre jaune. 
Une inscription doit rappeler le souvenir du crime perpétré le 10 aout 2021 par une organisation qui ne représente pas la commune de Larbaa Nath Iraten ni la Kabylie ni l’Algérie. Ces traces doivent rester dans la mémoire de tous les gens qui ont une conscience et une raison. Elles doivent rester pour attester qu’en ce lieu un événement anormal indigne de l’humain a eu lieu. Laisser ce lieu tel quel signifie que les habitants de Larbaa Nath Iraten sont conscients de la gravité du crime qui a souillé leur ville et blessé la dignité de ses habitants, et que ceux qui l’ont perpétré ne les représentent pas. Le carré où Bensmaïn a été brûlé va laisser le souvenir permanent, afin que  les responsables du crime et leurs complices aient mal à leur conscience et soient amener à implorer le pardon un jour ou l’autre. Ce lieu doit pour toujours rappeler ce forfait et arrache à la conscience un soupir, un repentir, une larme ou un aveu.   
Monsieur la maire, ce carré n’est qu’un symbole mais il permettra de clarifier une fois pour toutes les responsabilités, afin aussi qu’aucun crime ne  reste impuni, surtout un aussi barbare. Ce carré symbolisera la mémoire de Djamel Bensmaïn, ce jeune venu d’une lointaine wilaya en mission humanitaire en Kabylie, et mort d’une mort injuste. Il sera aussi une preuve que le monstre qui est né au sein de cette ville, qui a grandi en son sein, est bel est bien mort dans la mesure où il est condamné unanimement et officiellement par toute la communauté. Ce crime barbare, sans pareille dans l’histoire de l’Algérie indépendante, n’honore pas votre ville, et c’est à ses habitants de montrer qu’il les révolte, qu’il ne représente pas leur culture ni leurs traditions, et que ses auteurs ne les représentent pas non plus et représentent encore moins la grande communauté kabyle. C’est à vous, par ce geste, de prévenir la fitna, de ressouder votre communauté avec les autres communautés du pays, en montrant la voie juste de l’humanisme et de la solidarité de votre communauté avec celles du vaste pays qu’est l’Algérie. 
L’Algérie et le monde ont découvert, épouvantés, qu'un jeune homme venu aider à éteindre le feu qui brûle des forêts et des biens, un jeune qui a mis sa vie en danger pour se solidariser avec ses frères de Kabylie, a été sauvagement assassiné sur une place publique devant une foule hystérique sans qu’une seule personne ou presque n’ose appeler à la raison, à la pitié, à ne pas empiéter sur le travail de la justice, seule à même de déterminer les responsabilités. L’honneur kabyle a été durement éprouvé ce jour-là. Et peut-être depuis un bon bout de temps, les citoyens de Larbaa Nath Iraten ne défendent plus cet honneur, abandonnant leur responsabilité à une secte qu’ils disent aujourd’hui ne pas les représenter. Les Algériens de l’ensemble du territoire vous demandent des gestes, des mesures, des preuves que cela ne se reproduira jamais, que la ville et sa région sont des espace de droit, contrairement à ce qu’ont cru l’être les auteurs du forfait, qui ont agi comme s’ils étaient dans un espace de non-droit, comme s’ils étaient dans un de ces « territoires libérés » de triste mémoire des années 1990.     
Nous ne demandons que ce geste, la clôture du lieu où le sang de Djamel Bensmaïn s’est mélangée à la terre et où le feu à dévoré sa chair. La banalisation du crime piègera le cerveau des jeunes et des enfants de Larbaa et de plusieurs régions du pays si ce crime n’est pas combattu également de manière symbolique, éducative et culturelle. L’action que nous vous demandons s’inscrit dans ce cadre.  
Veuillez agréer, monsieur le maire, l’expression de nos sentiments respectueux. 
Premiers signataires :
Mustapha Chelfi (journaliste, Canada), 
Rabiha Bourahla (Ingénieur d’État, expert en agronomie, Bordj Bou Arreridj), 
Hamid Ould Hocine (architecte, Alger), 
Halit Mohamed, 
Ali El Hadj Tahar (écrivain, Alger), 
Abdelhafid Boualem (auteur. Oran), 
Amel Hadj Hamou (architecte), 
Mustapha Kaouah (cadre, France), 
Slim Merabtène (bédéiste caricaturiste), 
Nacira Mecheri (cadre, Canada), 
Kamel Jubran (Enseignant en retraite), 
Ahmed Khayam Benkamla (cinéaste)



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

L'ensemble des informations recueillies sur le formulaire de signature sont destinées à l'auteur de la pétition (sauf votre adresse e-mail) et en signant vous acceptez que l'auteur puisse transmettre ces informations recueillies au destinataire de cette pétition ou toute personne décisionnaire.

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement sur le site.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : Algérie. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :