Fermeture des écoles de danse


Destinataire : Premier ministre


        

Monsieur le premier ministre,

Une activité physique et artistique est essentielle à la santé de tous, particulièrement en période de crise, au même titre que l’activité intellectuelle pour laquelle le gouvernement a souhaité que les enfants et les adolescents puissent conserver un rythme scolaire. Les activités extra-scolaires pourraient également être maintenues.  Lorsque les écoles de danse, au mois de mai dernier, ont pu reprendre avec des effectifs réduits, les professeurs n’ont pas hésité à donner 3 cours pour 4 élèves au lieu d’un seul cours avec 12 élèves. Toutes les dispositions ont été prises à la rentrée pour respecter les gestes barrière : nettoyage régulier des surfaces, aération des locaux, battement d’un quart d’heure minimum entre deux cours, malgré la difficulté d’établir les nouveaux emplois du temps, fermeture des vestiaires, accueil des enfants à la porte pour que les parents restent à l’extérieur, lavage de mains à l’entrée et la sortie du cours, port du masque jusqu’au moment de la pratique artistique. La gestion de l’espace étant un des fondamentaux de la danse, les professeurs sont capables d’adapter leur pédagogie en fonction du respect de la distanciation.   Pendant le premier confinement de nombreux élèves ont adressé des messages à leur professeurs pour savoir « quand est-ce que la danse reprenait ».  Aux inscriptions du mois de septembre, beaucoup d’enfants, surtout les 4-7 ans, n’ont pas repris une activité coupée brusquement en cours d’année, soit une perte de 25% des effectifs environ. Les parents des adolescents eux se sont réjouis que leurs enfants ne soient plus sur les réseaux sociaux mais au cours de danse. Dans l’ensemble, les cotisations ont été payées pour l’année malgré la crainte d’un reconfinement, une marque de soutien, de la part des parents des élèves. L’arrêt des cours si tôt après la rentrée et pour une période indéterminée est en train de plonger les écoles de danse et leurs élèves dans le désarroi le plus complet. Même si on met de côté la relation professeur-élève en présentiel qui est essentielle, il n’est pas envisageable de donner aux mineurs des cours en visio-conférence, l’œil du professeur est nécessaire pour rectifier une position qui pourrait être traumatique pour le corps.

Pour toutes ces raisons, et dans la mesure où les écoles, collèges, lycées et centres de loisir ne sont pas fermés, les professeurs de danse souhaiteraient la reprise de leurs cours lors de la réévaluation de la situation dans 15 jours. Les écoles de danse sont prêtes à s’adapter aux consignes, même avec un nombre d’élèves réduit par cours, même s’il faut intervenir sur le temps périscolaire en lien avec les établissements scolaires, même si le port du masque devient obligatoire pour tous pendant la pratique. Au-delà de la question financière, les aides de l’état ont bien fonctionné pendant le premier confinement, cette requête nait du désir de conserver la dynamique de nos groupes et de continuer à exercer notre métier.



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : France. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :