Revendications des Etudiant.e.s Signataires SUP/CED

Revendications des Etudiant.e.s Signataires SUP/CED

Destinataire : Supcedrennes2@protonmail.com


        

                                                                                                     Rennes,

                                                                                                     Le 08/01/2020

 

 

M. Le Président,

 

Nous, Signataires du SUP/CED, toutes filières confondues, nous tenions à vous faire part de notre ressenti concernant la prise en compte réelle de notre statut.

 

Nous avons été surpris d’apprendre que, lors de l’Assemblée Générale se déroulant le 06 janvier, aucune personne n’était présente pour représenter les étudiant.e.s à distance (manque d’information sur la tenue des Assemblées Générales, Assemblées Générales organisées lors de partiels…). C’est donc fortuitement qu’une poignée d’étudiant.e.s à distance a pu, suite à cette AG, obtenir une réunion avec le Vice-Président Chargé de la Formation et de La Vie Universitaire, M. Jacques OULHEN et ce, avec le soutien de quelques personnels de Rennes 2 dont M. Grégoire DOARE.

 

Vu : l’audience obtenue le 06 janvier avec le Vice-Président Chargé de la Formation et de La Vie Universitaire, M. Jacques OULHEN et Mme Nadia DUPONT, Vice Présidente Chargée de L’offre de Formation

Vu : la décision votée favorablement à l’Assemblée Générale du 07 janvier de se mobiliser pour réclamer le remboursement des frais engagés (transport ET hébergement),

 

Nous confirmons par la présente que notre demande reste donc identique aux réclamations portées le 06 Janvier auprès du Vice-Président, à savoir que :

 

-Les signataires SUP/CED de la présente, toutes filières confondues, demandent un aménagement des partiels annulés de ce premier semestre. En effet, les signataires refusent catégoriquement d’être soumis au report de ces partiels en présentiel pour des raisons d’organisation légitimes (travail, garde d’enfant, finances).  

 

-La mise en place d’une cellule prenant en compte les demandes de remboursements des frais engagés en vain pour la semaine de partiels annulés par la présidence.

 

Nous tenons à rappeler également que nous, étudiant.e.s à distance, payons en début d’année des frais supplémentaires lié à cet enseignement particulier qui nous est généralement imposé pour des questions pratiques (vie de famille, double cursus, emploi…).

 

Il nous semblerait normal et justifié que la Présidence de Rennes 2 ne nous impose pas de revenir physiquement sur le campus afin de valider des examens qui ont été annulés, certains pour le jour même, lors d’une AG officieuse où les étudiant.e.s à distance n’ont pas eu leur mot à dire.

 

 

 

Les Signataires du SUP/CED





Fil d'actualité :

Publicité