Pour un accès libre à la gardiole


Destinataire : Parc national des calanques - office national des forêts


        

Certains espaces naturels ont été de tout temps des espaces partagés entre les propriétaires légitimes et les usagers de toujours, randonneurs, promeneurs, chasseurs, grimpeurs, apnéistes, ..., amoureux de la nature.

La tolérance des uns et le respect des autres contribuèrent au cours des siècles à la cohésion d’une société inégalitaire entre ceux qui possèdent et ceux qui n’ont, pour se détendre, que la jouissance d’une partie de la propriété des autres. Cet équilibre participe fortement de la préservation de ces espaces de toute dégradation, chacun se sentant quelque part responsable du milieu dont il bénéficie.

Nombre d’incendies par le passé, de dégradations naquirent d’un sentiment de frustration.

A notre époque où la facilité de l’interdit supplée à l’effort de pédagogie et d’encadrement, il est désespérant pour toutes les générations de constater que seule la première réponse est retenue pour résoudre une difficulté rencontrée.

La fermeture de l’accès à la Gardiole limitera fortement l’accès aux calanques et tout particulièrement aux familles, aux personnes dont la mobilité est difficile. Ne leur restera alors quels espaces sauvages à admirer, à contempler, dont ils se sentiront responsables ?

Lettre :

Messieurs,Certains espaces naturels ont été de tout temps des espaces partagés entre les propriétaires légitimes et les usagers de toujours, randonneurs, promeneurs, chasseurs, grimpeurs, apnéistes, ..., amoureux de la nature. La tolérance des uns et le respect des autres contribuèrent au cours des siècles à la cohésion d’une société inégalitaire entre ceux qui possèdent et ceux qui n’ont, pour se détendre, que la jouissance d’une partie de la propriété des autres. Cet équilibre participe fortement de la préservation de ces espaces de toute dégradation, chacun se sentant quelque part responsable du milieu dont il bénéficie. Nombre d’incendies par le passé, de dégradations naquirent d’un sentiment de frustration. A notre époque où la facilité de l’interdit supplée à l’effort de pédagogie et d’encadrement, il est désespérant pour toutes les générations de constater que seule la première réponse est retenue pour résoudre une difficulté rencontrée. La fermeture de l’accès à la Gardiole limitera fortement l’accès aux calanques et tout particulièrement aux familles, aux personnes dont la mobilité est difficile. Ne leur restera alors quels espaces sauvages à admirer, à contempler, dont ils se sentiront responsables ? Nous vous demandons expressément par ce courrier de revenir sur votre décision, de mettre tout en œuvre afin que le Parc National des Calanques demeure un patrimoine partagé pour les générations présentes comme pour les générations futures.  



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation et la Politique de confidentialité du Site.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : France. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :