Contre la censure des médias

Contre la censure des médias

Destinataire : Pouvoirs Publique Nationaux Européens


        

Face à la guerre qui sévit tristement en Ukraine, il est important que chaque citoyen de l'Union européenne puisse avoir accès à une diversité de médias, ceci afin de garantir la pluralité de l'information et permettre aux récepteurs de ses informations, de se faire un avis critique sur cette situation et sur toutes les situations complexes et graves qui pourront survenir dans le futur.

Moi citoyen, qui est né et vivant dans l'Enceinte de l'Union européenne, je m'inquiète des dérives totalitaires voulant imposer une vision télescopée et dirigée de l'opinion publique. Il est primordial, pour la démocratie, pour la liberté et pour la vérité de laisser chaque média opérer sa ligne éditoriale de manière libre et indépendante afin qu'il puisse desservir l'information de la manière qu'il juge la plus appropriée.

Je considère, qu'il est important de laisser les organismes journalistique nationaux et les associations de journalistes professionnel ayant notoriété dans les pays européen, de juger du travail de leurs confrères sur base de la Charte mondiale d'éthique journalistique tel que signée à Genève ( https://www.ifj.org/fr/qui/regles-et-politique/charte-mondiale-dethique-des-journalistes.html ) ainsi que sur base de la charte de Munich de 1971 ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Munich ).

Et de dé
noncer publiquement les dérives éventuelles d'un média qui ne les respecterait, si tel est le cas pour un média étant pris sur le fait de promouvoir des informations mensongères, falsifiées ou qui promeut une idéologie ou un point de vue afin d'influencer et de prendre parti sur un ou plusieurs sujets. Ceci afin de mettre en garde les citoyens que tel média transgresse tel article de la charte et que l'information fournie pourrait être dénaturée ou fausse. Voir à attaquer en justice le média afin d'empêcher toute nuisance par les mensonges et la désinformation qu'elle produit sur base d'article de loi dûment établi.

La Commission européenne n'a aucun support législatif et donc légal pour demander et exiger la censure des médias des pays membres, surtout en ciblant les médias qui ne supportent pas l'action européenne, cela s'apparente à de la dictature.

Tout pays qui accéderait aux demandes de la Commission européenne pour interdire un média emprunterait le chemin de la dictature d'état, conformant, uniformisant, tout média qui ne respecte pas l'idéologie dominante ou soumise à une entité supranationale de transmettre les informations d'une manière dirigée et monochrome.

Je tiens à mettre en garde tout état qui serait enclin à accéder à cette requête, que lorsque les médias sont privatisés pour un intérêt en particulier, cela devient un indicateur alarmant que la démocratie et liberté d'expression perdent du terrain dans la sphère d'influence de ce média. Cela est préoccupant quand un média est privatisé et propage une information orientée par le propriétaire du média en question si cela n'est pas explicitement et de manière transparente annoncée sur le média en question, cela est d'autant plus grave quand le média est financé en partie ou totalement par le domaine public et propage une information dans l'unique prisme du régime politique en place ou d'une idéologie dominante.

La démocratie est fondée sur la liberté de chacun à disposer de soi-même et donc de choisir l'information qui lui convient et d'exprimer l'avis et l'opinion en toute liberté sans être inquiété. 

Pour rappel - Déclaration de l'homme et du citoyen

Art. 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi.

C'est aussi le droit aux débats contradictoires, fondamental pour une démocratie qui sera alimenté par des points de vue diamétralement opposés pouvant se confronter publiquement et sans violence ou confrontation armée ni menace d'entrave d'aucune forme.

J'en appel à nos responsables politiques à refuser toutes tentatives d'interdire / contraindre la diffusion des médias sur son sol de quelconques manière que se soit, en l'occurence : Sputnik et Russia Today qui sont visés par de tel mesure à l'heure ou cette pétition est mise en ligne. Car au-delà même de ceux qui les finances en partie ou totalement. Les personnes qui y travaillent sont bien des nationaux, qui ont pour obligations éthique et déontologique de délivrer l'information selon la Charte de Genève citée plus haut ainsi que des lois nationales qui luttent contre la désinformation et la manipulation de l'information. Hors à l'heure actuelle, ces médias visés par une injonction de la Commission européenne qui, rappel, ne dispose d'aucun pouvoir et support législatif pour le faire, veulent obliger les états à suspendre ces médias.

Dans un état de droit, toute coupure d'un média se fait par un juge ayant sanctionné un non-respect de la loi en vigueur.

Je tiens à signaler également, au travers de cette pétition, que la mise au ban de médias sous quelques prétextes que se soit, nous rappelle réellement les heures les plus sombres de notre histoire et que déjà des effets d'insécurités liées aux idées partagées sont visibles. Ainsi il n'est pas normal que dans un état de droit, de démocratie et de liberté, des journalistes soient menacés de mort et catalogués comme collabo du fait pour seul motif d'origine de financement, d'autant plus si leur travail a toujours été exemplaire et salué par leurs confrères d'autre journaux et qu'ils n'ont jamais étaient condamnés par la loi pour les faits qui leur sont reprochés.

J'invite tout citoyen d'europe, qui constate une privatisation/censure de média dans son pays, qui est révolté de la censure que les médias subissent, qui veut défendre la liberté d'expression, la liberté de parole, la liberté des débats, la liberté des échanges, la liberté dans ce qu'elle a de plus sacrée de signer cette pétition.

J'invite notamment toutes personnes capables de traduire cette pétition à le faire et d'en disposer librement pour la transposer sur des sites internet afin que les peuples d'Europe puissent aussi la comprendre et la signée dans leur langue natale.

J'invite tous le monde à partager cette pétition sur tout les médias sociaux, à l'imprimer si nécessaire (en prenant en compte le poids écologique que cela peut engendrer) afin de la faire connaître et de sensibilisé les citoyens européen sur le drame qui se joue actuellement sur la censure des médias et du risque que cela peut engendrer pour la démocratie et la liberté d'opinion.

Comme l'a écrit Evelyn Beatrice Hall, dans son Livre "The friends of Voltaire", beaucoup pensent que ses mots viennent de Voltaire lui-même, mais qui en réalité viennent de l'auteure du livre elle-même : "I disapprove of what you say, but i will defend to the death your right to say it".

"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je défendrai jusqu'à la mort votre droit à le dire".

Vive la Liberté !



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations et la newsletter du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations et la newsletter du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement sur le site.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.



L'ensemble des informations recueillies sur le formulaire de signature sont destinées à l'auteur de la pétition (sauf votre adresse e-mail) et en signant vous acceptez que l'auteur puisse transmettre ces informations recueillies au destinataire de cette pétition ou toute personne décisionnaire.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : France. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :