POUR L'ACCÈS DES CHIENS EN LIBERTÉ AU SQUARE GEORGES CAIN (PARIS 3)

POUR L'ACCÈS DES CHIENS EN LIBERTÉ AU SQUARE GEORGES CAIN (PARIS 3)

Destinataire : Ariel weil


        

Le parc Georges Cain situé dans le 3ème arrondissement, est un endroit de convivialité où les propriétaires et les amoureux des chiens viennent échanger et se rencontrent depuis un certain temps.
Malheureusement, ils ne peuvent leur permettre de s’ébattre et gambader en liberté sans risquer une verbalisation.


Cette restriction ne permet pas aux chiens de se dépenser, de se sociabiliser, de jouer, et de courir, ce qui est obligatoire à leur bien être physique et psychologique (attacher un chien en laisse en permanence n’est pas acceptable d’après les professionnels du secteurs)


Et le seul espace de liberté canine présenté comme tel sur les trois premiers arrondissements à Paris (place René Vivien, Paris 3ème) est un carré de béton de quelques dizaines de m2 non-aménagé avec une porte cassée qui donne sur un carrefour passant qui n’est pas digne d’un espace canin comme on le trouve dans toutes les métropoles. 
De plus cet espace est bien trop insuffisant au vu de la demande croissante des maîtres(ses) des quelques 100 000 chiens parisiens. Sur les 450 espaces verts parisiens, seuls 13 de ces espaces ont une partie accessible aux chiens sans laisse (soit moins de 3%) !


Etant donné que le square Georges Cain jouxte un autre square deux fois plus grand interdit aux chiens même tenus en laisse (le square Leopold-Achille) ainsi qu’un petit jardin qui l’est aussi (le jardin Lazare-Rachline), les promeneurs n’appréciant pas nos amis à 4 pattes ont tout le loisir de se retrouver dans ces deux espaces verts. Pour les autres promeneurs sans chien, c’est un lieu d’attraction apprécié par beaucoup.


De nombreuses pétitions sur le même thème disent à juste titre que :


     -les chiens créent beaucoup de liens entre les citoyens, sont source de communication, d’échanges, d’éducation et de bien-être. Autant de nouvelles données que les maires, soucieux de développer une politique de la ville cohérente et efficace, doivent prendre en compte. 


     -les espaces verts de la ville de Paris ne sont pas adaptés à la réalité de la vie des parisiens et parisiennes. Ces espaces verts sont devenus des lieux exclusivement esthétiques dédiés aux touristes et non plus des lieux de vie pour les parisiens et parisiennes.


     -il faudrait au moins un espace vert par arrondissement qui serait clos, sécurisé, et adapté aux besoins physiques et psychologiques des chiens.


Le propriétaires des chiens respectueux du bien être de chacun dans leur ensemble, pourraient s’engager en retour à respecter une charte de bonne conduite (https://fr.calameo.com/read/0061352419ebdd8641cd9) proposée par d’autre pétitionnaires en plus de respecter les massifs de fleurs et les endroits protégés par un grillage, et le ramassage systématique des déjections comme cela existe déjà bien sûr.


Un panneau indiquant toutes ces recommandations pourrait être installé. 



Pour que l’on puisse tous vivre ensemble.


Olivier, et son chien Rowlf.





Fil d'actualité :

Publicité