Non au retour au Congo de la dépouille de Pascal LISSOUBA

Non au retour au Congo de la dépouille de Pascal LISSOUBA

Destinataire : Votre-contact@lagcdl.com


        

Appel à la famille biologique du Président Pascal LISSOUBA contre le retour de sa dépouille au Congo-Brazzaville.

L'année 2020 vient d'emporter dans sa bourrasque le Professeur Pascal LISSOUBA, alors qu'il était âgé de 88 ans, et qu'il demeurait toujours pour tout congolais républicain, le symbole de la légitimité populaire, pleine et entière.

Pascal LISSOUBA n'était plus un homme qui s'appartenait à lui-même ou à sa seule famille biologique.  Il était devenu à l'issue de son élection au suffrage universel direct le chef de l'Etat et détenteur de la légitimité du peuple.

Nous retiendrons son opiniâtreté à défendre les intérêts de l'Etat congolais face à la voracité des multinationales, sa préoccupation constante de moderniser l'économie du Congo à travers la maitrise de la science et de la technologie.

Le Professeur Pascal LISSOUBA demeure le symbole de la libre accession au pouvoir par la seule volonté du peuple, du nord au sud, de l'est à l'ouest, exerçant son libre choix. Il a toujours mis en avant la nécessité de maitriser la science et la technologie pour moderniser le Congo.

Par la vision politique qu'il incarnait, et pour ce qu'il représentera encore et toujours, Pascal LISSOUBA représente un modèle pour l’ensemble du peuple congolais. A cet effet, il appartient à tout le peuple congolais épris de paix et de démocratie, non pas à sa seule famille biologique.

Il n’appartient donc pas à sa seule famille biologique de décider de ce qu’elle devra faire de la dépouille de ce grand homme.

Nous estimons que le sort de la dépouille du professeur Pascal LISSOUBA, du lieu de son enterrement, doit interpeller chacune et chacun des congolais victime de la barbarie meurtrière du dictateur Denis SASSOU NGUESSO.

Le professeur Pascal LISSOUBA représente une espérance pour tout congolais épris de liberté.

Nous lançons donc un appel à la famille biologique du Professeur Pascal Lissouba de tenir compte de la grandeur que représente cet homme. La dépouille du Président Pascal Lissouba ne devra pas se retrouver dans les bras du meurtrier de son peuple.


Les 60 premiers signataires

Bruno MOUELE

Olivier KiBANGOU

Gilles MABIKA

Brice NZAMBA MIKINDOU

Blaise PAMBOU (Maduma Lissafi)

Jules BIKANDOU

Kovalin TCHIBINDA KOUANGOU

Dieudonné BAFOUINSONI

Eddine BAKABOULA

Gatien SAMBA – média Brazzanews

Jean Bruce MABOUSSOU

Henri BOUTETE

Guy MAFIMBA

Noel MOUKALA

Elie POUO

Marion Michel MANDZIMBA E

Serge KOUNGA

Abret KIBITSI

John Binith DZABA

Felix BAKOUNDA MPELE

Anatole NTSEKE

Robert POATY PANGOU

Blaise TCHITEMBO

Serge Armel NGOMA

Marie-Paule KOULAMA

Guy  F MOUYABI (Afrique du Sud)

Bertrand SONNY

Jean Noel MABIALA

Charles MADEDE

Gabin BAYOUKI

Dia Djess MOUNGOUANSI

Joseph OUABARI MARIOTTI

Antoine LABOUE

Alain MAKAYA

JF TCHIBINDA KOUANGOU

Eric NSAKALA

IBOUANGA LOUNDOU (Lion de MAKANDA)

Moe LOEMBA

Japonais KAYA

Wallys KIMBATSA 

Patrick MOUNDZEO

Cyriane NGOMA

Jean Claude BERI

Pierre Missié Milika MIMANGA

Bianieff SOUMBOU

Colonel IBOUANGA TOMBET

Christian WALENGO

Ghislain BANGA

Dieudonné NGOMA (Afrique du Sud)

Charles MAMBOUANA

Aaron NGOUAMA

Gilbert NSONGUISSA MOULANGOU

Achille MOUDANGA

Maître MAFOUA BADINGA

Guy Rolland PELLAT

Maurice KIBANGOU

Christian Patrick BIANGO

François KIMFOKO

Lieutenant Parker MAKELE

Antoine Page KIHOULOU





Fil d'actualité :

Publicité