Nécessité de l’ouverture d’une classe à l’école maternelle de Nailloux

Nécessité de l’ouverture d’une classe à l’école maternelle de Nailloux

Destinataire : Directeur académique de Toulouse


        

Le directeur académique a bloqué la décision d’ouverture d’une classe à la maternelle de Nailloux. Cette décision faisait suite à l’augmentation des effectifs (204 élèves pour 7 classes) pour septembre 2022. Heureusement, tout n’est pas perdu car la décision finale sera statuée le 20 juin. D’ici là mobilisons-nous pour faire changer les choses !

Les conséquences de ce refus d’ouverture de classe :

-        - Plus de 30 élèves par classe (en anticipant les inscriptions en juin et septembre et en cours d’années) qui pour certains n’auront que 2 ans et demi en septembre 2022

-        - Conditions d’apprentissages et de sécurité dégradées

-        - Des sorties scolaires annulées fautes d’un nombre suffisant d’adultes

-        - Pas de temps individuel

-        - Encadrement des enfants en difficulté appauvri

-        - Bruit, agitation, conflits

-        - Plus de discipline et moins d’apprentissages

-        - Surcharge ou fermeture des classes en cas de non remplacement d’un enseignant absent

-        - Des conditions de travail catastrophiques pour les enseignants

Les parents d’élèves de l’école maternelle Pauline Kergomard sont donc très inquiets face au refus de l’ouverture d’une classe supplémentaire pour la rentrée 2022/2023. Nous n’acceptons pas l’injustice de cette décision. Les communes alentours ont, elles, des effectifs raisonnables (25 élèves en moyenne à Saint Léon, 19 élèves à Montgeard). Alors qu’à la crèche le taux d’encadrement est d’un adulte pour 8 enfants marcheurs, comment peut-on imaginer qu’après un mois de vacances d’été on passe à 1 adulte pour 16 enfants, voire pour 32 enfants en cas d’absence de l’ATSEM ?

Nous admirons le travail de nos enseignants, nos ATSEM et animateurs, d’autant plus dans les conditions particulièrement difficiles des dernières années, et nous craignons que cette situation en vienne à bout de leur santé et de leur motivation. Cette situation est d’autant plus grave que certains enfants accueillis à la rentrée prochaine à Nailloux auront des besoins spécifiques et, dans ces conditions, ne pourront pas être pris en charge au niveau réel de leurs besoins. La prise en charge d’un enfant se fera obligatoirement au détriment d’un autre, de ses apprentissages, de son équilibre émotionnel et même de sa sécurité.

Pour toutes ces raisons, en tant que parent et que citoyen et afin de donner toutes les chances de réussites à nos enfants dans des conditions sereines, nous demandons au directeur académique de reconsidérer l’ouverture d’une classe supplémentaire à l’école maternelle Pauline Kergomard de Nailloux.





Fil d'actualité :