Changer les conditions de travail des étudiants et professeurs au sein de l'ensav


Destinataire : Etudiants, professeurs, adminitration ensav


        

Madame, Monsieur,

 

Veuillez prendre connaissance de ce mail issu d’un collectif d’étudiants en L3

Nous souhaitons vous interpeller sur certains problèmes de planning de salles et de cours. Ceux-ci souffrent d’un grand manque d’organisation, deviennent de plus en plus récurrents et prennent une ampleur très importante au point de remettre en question l’enseignement reçu dans notre école.

Pour corroborer nos propos, nous avons listé certains disfonctionnements. Ceci n’est pas un inventaire exhaustif mais plutôt un échantillonnage de type d’anomalie :

1)     Salles

-        Les salles affectées au cours ne sont pas adaptées à l’enseignement dédiés :

o   Exemple : Cours de cinéma sans possibilité d’avoir de son, ni de câblage adapté.

-        Plannings discordants entre celui des intervenants, celui des étudiants et celui de l’administration

o   Exemple cours d’histoire (du 22 janvier) non prévu dans le planning de l’administration

-        Cours indiqué mais sans horaire

o   Exemple : cours de TD de construction

-        Horaires des salles se chevauchant avec plusieurs cours :

o   Exemple ; cours de construction du 12 février à l’auditorium, de 14h00 à 17h00, mais interompu avant la fin par d’autres professeurs ayant cours dans cette salle

Cette liste ne doit pas être interprété comme trois/quatre problèmes survenu une fois et qui pourrait être anecdotique, mais c’est devenu la norme depuis plusieurs semaines plûtot que l’exception.

2)     Planning

-        Le planning des cours devient complétement erratique 

o   Exemple : la semaine dernière nous n’avons eu pas le planning des cours,

o   Le professeur de cinéma n’a été prévu que la veille de la tenue de son cours, pour finalement lui signifier que celui-ci était annulé.

-        Le planning général devient incohérent avec la philosophie de l’enseignement de l’ENSAV

o   Exemple : la semaine du 29 janvier au 4 mars, située pendant les PFE, contient des cours et des rendus pour les L3. Ainsi nous ne pouvons aider nos futurs diplômés dans la réalisation de leurs projets finaux. Pourtant l’entraide entre étudiants d’années différentes constitue un socle commun de notre école.

-         Rajout d’une semaine de cours en février, malgré la promesse de l’administration

o   Un mois de vacances en février avait été convenu, l’année dernière, d’un commun accord, en échange d’une rentrée de début d’année avancée de deux semaines. Mais au final la rentrée s’est effectuée une semaine avant, sans avoir une semaine de vacances en février.

 

3)     Communication administration/étudiants/intervenant

-        Malgré des outils de communications modernes mis en place, FB, Mail groupées, etc. les informations essentielles tels que les horaires, les plannings, las salles, ne sont pas communiqué dans des délais raisonnables et tant bien même, ceux-ci sont souvent inexactes et incomplet

o   Il en résulte que c’est une communication parallèle qui régit le fonctionnement des cursus, avec un arrangement entre étudiants/intervenants entre différents intervenant pour trouver un créneau et une salle

o   Avec bien sûr des ratés, tel que cours non réalisé faute de salle ou d’intervenants, ou décalé dans la journée soit à la pause méridienne, soit tardivement dans la journée.

 

4)     Projet

-        Le projet prend la part essentielle du semestre (à vérifier le terme…) au détriment de l’ensemble des autres matières

o   En théorie, le planning officiel démontre que le projet n’est qu’une matière parmi d’autre. En pratique avec les plannings incohérents, le temps réellement dédiés au projet, et surtout le changement de notation conduit mécaniquement à ce que le projet occupe plus des ¾ du temps de travail dédié à la licence. Ainsi malgré le discours officiel « les matières associées sont toutes aussi importantes que le projet ; Elles ne doivent en aucun cas être négligées et doivent connaitre la même assiduité que le projet » les autres matières sont belles et bien sacrifiées au profit du projet.

Vous pouvez balayer d’un revers de main ce constat, en affirmant que les étudiants ne savent pas s’organiser.  Mais nous confirmons, après avoir interrogé des étudiants en M1 et M2, de nombreux étudiants en L3, que le projet est érigé en dogme et l’ensemble des matières autres, sont accessoires.

 

Compte tenu du coté exhaustif de cette liste, il nous semble important de voir comment on pourrait, en association avec vous, dans le cadre de discussions, régler ces dysfonctionnements.

Nous vous demandons :

-        Un planning clair, précis, avec des salles adaptées au cours, sa communication rapide à l’ensemble des intéressés et plusieurs semaines (au mieux) ou au moins plusieurs jours en amont.

-        En cas de changement dudit planning de façon exceptionnelle, celui-ci soit communiqué le plus rapidement possible à tous.

-        Adapter l’emploi du temps afin de pouvoir concilier les stages, les cours, l’aide au PFE, et le repos nécessaire aux étudiants.

-        Actuellement nous avons répertorié, en moyenne dix étudiants par promotion hospitalisé dû à des maladresses liées à la fatigue, du manque de sommeil, et mauvaise gestion du sommeil par manque de temps. Ce chiffre important doit interpeler une administration qui est responsable de la sécurité de ses étudiants.

-        Le projet, certes, matière importante, doit laisser la place nécessaire aux autres matières indispensables pour obtenir une culture architecturale complète

Ce recueil de dysfonctionnements met l’accent sur des points techniques qui, en tant qu’étudiants, bloquent le bon apprentissage et bon fonctionnement de l’école.

Nous sommes bien conscients de la reconfiguration de l’école et sa requalification. C’est pour cette raison que nous nous tournons vers vous pour participer et contribuer à ces mesures.

Nous vous demandons donc de prendre en considération nos demandes, motivés pour rendre le système efficient pour l’administration, les intervenants et les étudiants et conserver la réputation d’excellent de l’ENSAV vis-à-vis de l’extérieur, réputation véhiculée par les anciens étudiants et les intervenants.

Nous nous tenons bien évidemment à votre disposition pour toute prise de rendez-vous ou questions.

De plus, sans réponse de votre part, nous ne manquerons pas de revenir vers vous.

 





Fil d'actualité :

Publicité