Non a la fermeture de classe a l'ecole de la saulce

Non a la fermeture de classe a l'ecole de la saulce

Destinataire : Tous


        

PÉTITION

NON A LA FERMETURE DE CLASSE A L’ÉCOLE DE LA SAULCE

 

 

Nous dénonçons une attaque contre la prise en charge des enfants de La Saulce et contre les familles. Nous récusons le nouveau projet de sectorisation de l’Éducation Nationale qui, au prétexte de créer un poste sur une commune voisine pour 4 élèves entend supprimer une classe à La Saulce qui doit accueillir 20 enfants à partir de septembre 2019. Nous refusons donc l’abandon de l’école de La Saulce pourtant connue et reconnue comme l’une des plus dynamiques et innovantes dans ses projets pédagogiques.

 

Cette fermeture nous parait injustifiée car :

 

            - 20 enfants nouveaux identifiés pourraient arriver à la rentrée 2019;

 

            - L'école de la Saulce connaît une fluctuation des effectifs (enfants des gens du voyage et des travailleurs saisonniers agricoles) non considérés statistiquement par l’Éducation Nationale;

 

            - le village a eu une augmentation exceptionnelle de la population étrangère (passant de 30 à 63 habitants en 2015 dont 12 enfants de moins de 15 ans) qui justifie des efforts particuliers afin de leur permettre l’apprentissage de la langue française;

 

            - la situation sociale des ménages Saulcetiers est fragile : le revenu moyen est entre -28% et -14% par rapport aux communes voisines; -16,5% par rapport à la moyenne départementale et – 19,5% par rapport à la moyenne nationale;

 

            - la proportion de familles monoparentales est très élevé sur la commune de La Saulce (=25,3%, taux du département = 8,7%) d'où la nécessité de maintenir un accueil pour les enfants de deux ans ;

 

            - La Saulce est la commune la plus attractive (des communes de + de 1 000 habitants du 04 et du 05 (Chiffres INSEE décembre 2018) ;

 

            - de nouveaux projets de lotissements et immobiliers sont prévus sur la commune;

 

            - le poste supprimé viendra fragiliser le fonctionnement de l’école et tout particulièrement des maternelles avec la perte d’un enseignant en appui potentiel les après-midi ;

 

            - il n'y a pas de mode d’accueil collectif pour les enfants de moins de trois ans, avec un déficit d’assistantes maternelles sur la Commune ;

 

            - la nouvelle municipalité a la volonté d’investir massivement dans l’école, ses équipements et son fonctionnement ;

 

Nous demandons expressément au Directeur Académique des Services de l’Éducation Nationale de revoir de toute urgence son projet de fermeture qui contrevient totalement aux enjeux sociaux locaux, aux évolutions démographiques prévues à court et moyen terme ainsi à la notion de cohésion territoriale.

 

Le Ministre de l’Éducation Nationale JM BLANQUER l’a souligné lui-même lors des débats sur la loi Pour l’École de la confiance : « Il revient donc à l'État d'assurer l'équité entre les territoires, en donnant plus à ceux qui ont besoin de plus. C'est ce que nous faisons pour l'éducation prioritaire, pour l'école rurale ». Dont acte !

 

Les Parents Indépendants






Fil d'actualité :

Publicité