La reforme 2021, quel avenir?


Destinataire : Ministre de l'education et rectorat


        
Le gouvernement tente de faire passer une reforme pour, selon le ministre de l’éducation, redonner au baccalauréat son sens et son utilité avec un examen remusclé et un lycée plus simple, pour leur donner les moyens de se projeter vers la réussite dans l'enseignement supérieur.
Mais cette reforme entraine :
-La disparition des filières
-L’apparition de disciplines de spécialités au nombre de 3 en première et passant ensuite à 2 en terminale, ce qui supposerais une idée précise pour notre avenir dès la seconde De plus chaque établissement est supposé en choisir sept sur les douze proposé donc cela créera de nombreuses dérogations et des choix parfois par dépit
-L’apparition de nouvelles matières comme « humanités scientifiques et numériques » sans plus de détail et sans programme pour aborder un terme aussi large
-La disparition prochaine des options, car ces dernières ne comptent que pour 0,03 % de la note du bac
-Une sélection pour accéder au parcoursup, en effet les tirage au sort pour parcoursup n’auront plus lieu, ce sera une sélection sur examen de dossier. Serai-ce un moyen de favoriser un certains milieu social ?

Nous possédons relativement peu d’information sur cette reforme précipité (la proposition a été faite en novembre 2017 et le début a déjà été mis en place des septembre 2018) mais nous aimerions en avoir plus et obtenir une révision de certains points ci dessus





Fil d'actualité :

Publicité