:Signez cette pétition pour demander l'ouverture des frontières de la Guinée.

:Signez cette pétition pour demander l'ouverture des frontières de la Guinée.

Destinataire : Osc, citoyen guinéen et de l'espace CEDEAO


        

Notez bien avant toutLa signature de cette pétition se fait en 2 étapes. Après avoir signé ici, repartez sur votre mail et confirmez la signature pour que votre signature soit retenue. Toute signature qui n'est pas confirmée dans votre propre mail ne sera pas retenue. 

Pour le remplissage, si tu n'as pas de boite postale (BP) mets le : 4001

Plus d'infos: (+224) 620 31 31 81 ou le 660 31 31 81

___________________________________________________________________________________________________________________________________

Depuis le 27 septembre 2020  les autorités guinéennes ont fermé les frontières du pays avec trois de ses voisins que sont le Sénégal, la Sierra Leone et la Guinée Bissau. Huit mois plus tard, le maintien prolongé de la décision de fermeture a engendré  des conséquences énormes sur  tous les plans de la vie des populations. Ces conséquences sont d’autant plus graves que cette mesure est intervenue dans un contexte où les citoyens étaient déjà extrêmement fragilisés par les effets dévastateurs de la COVID 19.

Ainsi, nous Conseil National des Organisations de la Société Civile Guinéenne en tant que force de veille d’alerte et de propositions, vous présentons cette pétition en faveur de la réouverture urgente des frontières de la Guinée avec le Sénégal et la Guinée-Bissau.

Les raisons qui sous-tendent la présente pétition sont entre autres :

1.      1- L’inopportunité (8 mois après) des motifs sécuritaires officiellement invoqués, et qui étaient étroitement liés à l’organisation du scrutin présidentiel du 18 octobre 2020 ;

2.      2- L’asphyxie des populations Guinéennes par la panoplie de mesures qu’elles ont subies du fait de  l’état d’urgence sanitaire dans le cadre de la riposte nationale contre le COVID 19, et qui s’est traduit par des restrictions drastiques de libertés, des  pertes d’emplois, la cherté de la vie et la chute du pouvoir d’achat ;

3.      3- La violation du protocole de la CEDEAO sur la libre circulation des personnes, des biens et des services, le droit de séjour et d’établissement ;

4.   4- L’exacerbation du désastre socioéconomique qui se traduit par : la putréfaction d’une masse critique de marchandise stockée dans des camions immobilisés ; 

     5- la rupture de l’offre et de la demande sur les marchés concernés, la pénurie des denrées de premières nécessités  ayant entrainé une flambée exponentielle des prix ;

5.      6- L’étouffement du secteur agricole en moyenne Guinée notamment dans la filière pomme de terre où les pertes se chiffrent à près de 50 milliards de francs guinéens (selon Financial Afrik), après avoir été préalablement éprouvé par la crise du COVID 19, ayant considérablement contribué à faire chuter le pouvoir d’achat. (précisons que de la moitié de la production agricole est écoulée au Sénégal, en Gambie et en Guinée Bissau).

6.      7- L’enregistrement d’énormes pertes financières pour l’Etat, les transporteurs et les commerçants qui vivent de cette route  à cause de la menace que pourrait constituer la disparition des filières agricoles, la rupture du commerce transfrontalier et la destruction d’emplois ruraux et urbains.

7.     8-  Le risque réel d’atteinte à la bonne entente, au bon voisinage et à l’intégration réelle des peuples, par la séparation des communautés et des familles des zones frontalières concernées. (à rappeler que les Guinéens constituent la plus importante communauté d’expatriés au Sénégal et en Guinée Bissau).

8.     9- Le recensement des cas de maladies de certains transporteurs et commerçants  exposés à une pénurie d’eau potable et de nourriture parce que condamnés à rester auprès des véhicules avec tous les risques liés aux intempéries et à la cohabitation avec les animaux sauvages du parc Niokolo-Badiar ;

9.      10- Le désespoir  sanitaire que constitue l’impossibilité pour beaucoup de malades Guinéens à faible de se faire référer à Dakar, destination hospitalière privilégiée dans la sous-région, pour les pathologies dont la prise en charge n’est encore possible en Guinée ;

Pour toutes les raisons susmentionnées, nous demandons aux autorités Guinéennes :

1.      La réouverture rapide et urgente de toutes les frontières de la Guinée pour permettre la libre circulation des personnes, des biens et des services afin de donner un contenu concret à la coopération, au commerce régional et à l’intégration Ouest Africaine  ;

2.      La poursuite des négociations sous la férule de la délégation conjointe de la CEDEAO, de l’Union Africaine et de L’ONU pour favoriser la décrispation des relations inter-étatiques qui prennent en compte les impératifs sécuritaires invoqués par la Guinée;

3.      Le rétablissement rapide des relations amicales, d’échanges économiques et culturels entre nos Etats concernés pour que la foi et la confiance en la CEDEAO et à l’amitié des peuples soientt durablement préservée ;

Lettre :

Citoyen guinéen et de l’espace CEDEAO, personne physique et morale, si tu penses que ta vie, ton destin, ta condition d’être ou celle de tes proches se trouvent être impactés par le maintien prolongé et préjudiciable de cette mesure, nous t’invitons à l’exprimer librement en signant cette pétition.La signature de la présente pétition vise dans ce cas précis  à inciter les décideurs politiques à mettre les intérêts incompressibles des peuples au-dessus des querelles d’égo et de personne entre chefs d'Etats. C’est également une manière significative de contribuer à la promotion et à la défense des droits, des valeurs et des principes de la Communauté dont le principe de la libre circulation des personnes, des biens et des services qui auront pour effet direct allègement des souffrances  auxquelles sont exposés les citoyens des Etats concernés.Si donc tu te retrouves dans  cet idéal commun  alors signe cette pétition.               _________________________________________________________________________________________________________________________                      Rappel : La signature de cette pétition se fait en 2 étapes. Après avoir signé ici, repartez sur votre mail et confirmez la signature pour que votre signature soit retenue. Toute signature qui n'est pas confirmée dans votre propre mail ne sera pas retenue.                                                              Pour le remplissage, si tu n'as pas de boite postale (BP) mets le : 4001Plus d'infos: (+224) 620 31 31 81 ou le 660 31 31 81



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

ATTENTION - Champs supplémentaires demandés par l'auteur : Les 2 champs ci-dessous sont demandés par l'auteur est destinés à ce dernier. Si une adresse e-mail, adresse postale, etc. est demandée il en aura connaissance, veuillez indiquer 0 si vous ne souhaitez pas transmettre une information.

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : Guinée. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :