Les salons de coiffure ne doivent pas ouvrir le 11 mai 2020

Les salons de coiffure ne doivent pas ouvrir le 11 mai 2020

Destinataire : Ministere de l'education nationale et de la jeunesse (mr jean michel blanquer)


         Nous nous sommes réunis aujourd'hui afin de faire front face à la proposition de Mr Emmanuel Macron d'autoriser la réouverture des salons de coiffure le 11 mai 2020. 


Nous comprenons l’intérêt Economique que cela peut représenter d'autoriser des réouvertures d’établissements de coiffure de façon aussi prématurée. Mais il ne faut pas remiser le risque sanitaire au second degré et que l'on ne vienne pas nous dire que les gestes barrière sont à même d'assurer notre sécurité et encore moins que c'est le rôle des employeurs de veiller à cela. Nous évoluons pour la grande majorité d'entre nous dans des salons de petite taille voir de taille moyenne, sous la gestion de patrons qui ne cherchent souvent qu'a réaliser leur chiffre d'affaire et ce sans se soucier de quelque aspect sanitaire que ce soit. Beaucoup parmi nous ont travaillé dans des salons ou l'on faisait usage de serviettes pour nettoyer le sol et qu'on utilisait pour sécher les cheveux de nos clientes (après un passage a la machine a laver), nous avons assisté a des coiffeurs qui ne changeaient pas systématiquement les lames de rasoir, d'autres encore qui ne nettoyaient pas l'espace de travail et les outils de façon rigoureuse entre chaque client. et devinez quoi?  
Ces salons n'ont jamais eu de problèmes avec l'inspection du travail et continuent d'exercer impunément car personne ne les dénonce et à juste titre (la pression exercée par les patrons sur leurs salariés étant la principale raison). 
Sachez que cela se passe en temps normal, alors en temps de crise sanitaire comme actuellement imaginez les risques énormes encourus non seulement par les clients mais aussi et surtout par les salariés de telles structures. Il est impossible de respecter des distances de sécurité, les salons sont souvent exigus et mal aérés, nous évoluons dans des atmosphères pathogènes à l’extrême (les cheveux des clients de partout). Qu'on ne nous dise pas qu'on va limiter le nombre de clients autorisés car, non seulement les patrons ne respecteront surement pas cela (et nous ne serons pas en mesure de les dénoncer de peur de perdre notre travail) mais encore que cela soit respecté cela signifierait que nous serions soumis à des amplitudes horaires qui certes arrangeraient bien l'employeur mais pas du tout les salariés (travail de nuit, heures sup a n'en plus finir, travail le week end...). Autant de pressions qui auront un impact négatif sur notre santé aussi bien physique que mentale nous rendant encore plus vulnérables. 
Nous somme un relais d'opinion , et aujourd'hui nous disons à nos cher politiques que non il est est hors de question de rouvrir les salons de coiffures aussi prématurément et que nous devrions être les derniers a rouvrir même après les restaurants et salles de sport.
Je tiens à rajouter que beaucoup d'entre nous ont des enfants , des conjoints ou parents ayant des maladies chroniques et à fort caractère de comorbidité , nous ne voulons pas non plus être les architectes de la souffrance d'un de nos proches en lui inoculant involontairement le virus qu'on aura contracté au salon de coiffure auprès d'un des innombrables clients qu'on aura eu. 

Nous faisons front aujourd'hui au travers cette pétition pour que les salons de coiffure ne rouvrent que lorsque toutes les conditions de sécurité sanitaires auront été réunies et dans le respect des droit fondamentaux du travail: 

- Mise à disposition de tests pour toute la population française et nécessité de présenter des tests à jour pour accéder au salon de coiffure

- Mise à disposition par les employeurs de tous le matériel de sécurité nécessaire (1 masque toutes les 4 heures, donc sur une journée de 8 heures 2 masques par employé minimum et par jour, des gants et du gel hydroalcoolique, des spray virucides pour l'air ambiant et des désinfectants pour le matériel en quantité suffisante)

- Rendre la reprise d'activité facultative pour les salariés, de telle sorte que ceux qui estiment que leur sécurité n'est pas assurée ou qui considèrent que reprendre le travail est un danger pour eux ou leurs proches puissent rester confinés le temps nécessaire tant que l’état prend en charge le chômage partiel. 

- Mettre en place une cellule de contrôle spécialisée et facilement joignable et anonyme pour permettre au salariés de dénoncer des conditions sanitaires non respectées par l'employeur 

- Instaurer des sanctions strictes pour le non respect des règles de sécurité sanitaires

La reprise des salons de coiffure ne peut se faire et ne se fera que si et seulement si toutes ces conditions sont remplies et respectées drastiquement. Nous, signataires de cette pétition, nous engageons à cela et demandons au gouvernement de prendre en compte ces requêtes quant aux décisions à venir notamment sur la date possible de réouverture des salons. 

Lettre :

Nous nous sommes réunis aujourd'hui afin de faire front face à la proposition de Mr Emmanuel Macron d'autoriser la réouverture des salons de coiffure le 11 mai 2020. Nous comprenons l’intérêt Economique que cela peut représenter d'autoriser des réouvertures d’établissements de coiffure de façon aussi prématurée. Mais il ne faut pas remiser le risque sanitaire au second degré et que l'on ne vienne pas nous dire que les gestes barrière sont à même d'assurer notre sécurité et encore moins que c'est le rôle des employeurs de veiller à cela. Nous évoluons pour la grande majorité d'entre nous dans des salons de petite taille voir de taille moyenne, sous la gestion de patrons qui ne cherchent souvent qu'a réaliser leur chiffre d'affaire et ce sans se soucier de quelque aspect sanitaire que ce soit. Beaucoup parmi nous ont travaillé dans des salons ou l'on faisait usage de serviettes pour nettoyer le sol et qu'on utilisait pour sécher les cheveux de nos clientes (après un passage a la machine a laver), nous avons assisté a des coiffeurs qui ne changeaient pas systématiquement les lames de rasoir, d'autres encore qui ne nettoyaient pas l'espace de travail et les outils de façon rigoureuse entre chaque client. et devinez quoi?  Ces salons n'ont jamais eu de problèmes avec l'inspection du travail et continuent d'exercer impunément car personne ne les dénonce et à juste titre (la pression exercée par les patrons sur leurs salariés étant la principale raison). Sachez que cela se passe en temps normal, alors en temps de crise sanitaire comme actuellement imaginez les risques énormes encourus non seulement par les clients mais aussi et surtout par les salariés de telles structures. Il est impossible de respecter des distances de sécurité, les salons sont souvent exigus et mal aérés, nous évoluons dans des atmosphères pathogènes à l’extrême (les cheveux des clients de partout). Qu'on ne nous dise pas qu'on va limiter le nombre de clients autorisés car, non seulement les patrons ne respecteront surement pas cela (et nous ne serons pas en mesure de les dénoncer de peur de perdre notre travail) mais encore que cela soit respecté cela signifierait que nous serions soumis à des amplitudes horaires qui certes arrangeraient bien l'employeur mais pas du tout les salariés (travail de nuit, heures sup a n'en plus finir, travail le week end...). Autant de pressions qui auront un impact négatif sur notre santé aussi bien physique que mentale nous rendant encore plus vulnérables. Nous somme un relais d'opinion , et aujourd'hui nous disons à nos cher politiques que non il est est hors de question de rouvrir les salons de coiffures aussi prématurément et que nous devrions être les derniers a rouvrir même après les restaurants et salles de sport.Je tiens à rajouter que beaucoup d'entre nous ont des enfants , des conjoints ou parents ayant des maladies chroniques et à fort caractère de comorbidité , nous ne voulons pas non plus être les architectes de la souffrance d'un de nos proches en lui inoculant involontairement le virus qu'on aura contracté au salon de coiffure auprès d'un des innombrables clients qu'on aura eu. Nous faisons front aujourd'hui au travers cette pétition pour que les salons de coiffure ne rouvrent que lorsque toutes les conditions de sécurité sanitaires auront été réunies et dans le respect des droit fondamentaux du travail: - Mise à disposition de tests pour toute la population française et nécessité de présenter des tests à jour pour accéder au salon de coiffure- Mise à disposition par les employeurs de tous le matériel de sécurité nécessaire (1 masque toutes les 4 heures, donc sur une journée de 8 heures 2 masques par employé minimum et par jour, des gants et du gel hydroalcoolique, des spray virucides pour l'air ambiant et des désinfectants pour le matériel en quantité suffisante)- Rendre la reprise d'activité facultative pour les salariés, de telle sorte que ceux qui estiment que leur sécurité n'est pas assurée ou qui considèrent que reprendre le travail est un danger pour eux ou leurs proches puissent rester confinés le temps nécessaire tant que l’état prend en charge le chômage partiel. - Mettre en place une cellule de contrôle spécialisée et facilement joignable et anonyme pour permettre au salariés de dénoncer des conditions sanitaires non respectées par l'employeur - Instaurer des sanctions strictes pour le non respect des règles de sécurité sanitairesLa reprise des salons de coiffure ne peut se faire et ne se fera que si et seulement si toutes ces conditions sont remplies et respectées drastiquement. Nous, signataires de cette pétition, nous engageons à cela et demandons au gouvernement de prendre en compte ces requêtes quant aux décisions à venir notamment sur la date possible de réouverture des salons. 



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : France. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :