Arrêt de car dangereux sur départementale


Destinataire : Région, service transports scolaires


         Suite à la traversée dangereuse de 7 collégiens au carrefour du Soleil-Levant,sur la départementale 34, commune de Nivillac, Morbihan, des parents ont alerté la municipalité et la communauté de commune sur la dangerosité de cette traversée début septembre. Photos et comptage à l'appui (128 véhicules en 10 minutes à 17h30) le dossier ne relevait plus de ces services et a donc été transféré à la région, responsable des transports scolaires. 


Pas de réponse pendant des semaines si ce n'est "nous traitons votre demande".
Jusqu'à ce que les parents décident de mettre des panneaux aux abords du carrefour afin d'alerter les conducteurs et les faire ralentir. En parallèle, un premier article parait dans la presse le 17 octobre.

Ce même 17 octobre, le président d'arc sud Bretagne nous contacte, nous rencontre, essaye avec nous de trouver une solution simple. La solution simple est de changer l'itinéraire de quelques mètres...mais visiblement trop simple pour la région!!

Et le 19 octobre, dans un autre article de presse parfaitement réalisé par une journaliste qui visiblement a beaucoup plus de facilités que nous à obtenir des informations, nous apprenons que nos enfants auront leur arrêt de car matin et soir à l'arrêt Ville-au-moguer, soit à environ 1km de nos habitations, voir plus, et ce dans une zone où le trajet à pieds se fait sur un circuit non aménagé, passant par deux giratoires de sortie de voie rapide. LA COLÈRE MONTE!

Arrivent les vacances scolaires, toujours pas de solution trouvée.

LE MARDI 30 OCTOBRE en fin de journée, nous recevons un mail de la région pour officialiser cet arrêt éloigné et dangereux. 

Et là c'est la stupeur quand des parents du quartier d'en face, de l'autre côté de la départementale, nous contactent, très en colère, pour nous informer que eux aussi ont reçu ce même mail.

A partir de ce jour 17 enfants, collégiens et lycéens, de 4 établissements scolaires différents sont concernés par la modification d'arrêt et non plus 7!
Seulement 2 jours pour nous retourner car la rentrée approche et évidemment pas de solution trouvée car la région ne cédera pas, il faut trouver un accord sur un aménagement!

Là où tout aurait pu être simple, tout est devenu compliqué!

Pourquoi la modification de la tournée qui n'aurait pas coûté un centime aux administrés, n'a pas été validée ?


Pourquoi les collégiens et lycéens du Grand baud sont impactés alors que leurs familles n'ont rien demandé et qu'un arrêt de bus est existant dans leur quartier ?


Pourquoi les enfants doivent-ils être déposés aussi loin de leurs domiciles ?

 

Souhaitent-ils créer un conflit de quartier en supprimant l'arrêt du Grand baud qui ne posait aucun problème ?

  

Souhaitent-ils nous dissuader de toutes nos démarches faites afin de protéger nos enfants ?


C'est donc remontés plus que jamais que les 2 quartiers se rapprochent pour faire face à la région et trouver une solution qui puisse satisfaire tout le monde.

Ce jour, 9 novembre 2018, la mairie nous présente un plan d'aménagement proposé par la région. A l'unanimité nous le refusons.

La région demande juste de créer des passages pour piétons à 50 mètres du carrefour initial, une aberration pour nous, la traversée est toujours présente, elle est simplement déplacée.

Ce n'est pas un passage pour piétons qui fera ralentir les voitures et qui évitera l'accident.

Nous proposons à notre tour un plan. Avec le policier municipal et le responsable des services techniques nous trouvons un accord, un compromis. Ce qui est sûr c'est que dans tous les cas il faudra 2 arrêts différenciés pour qu'aucun enfant ne traverse la départementale dans cette zone à circulation dense aux heures de déposes des enfants notamment.

Est ce que les accords seront donnés par la région, par le département?????


A ce jour, les parents ont dû réorganiser leur emploi du temps en urgence pour que les enfants puissent aller à l'école. 

CERTAINS ENFANTS NE PRENNENT PLUS LE CAR LE SOIR, 

CERTAINS ENFANTS RENTRENT A PIEDS DANS CETTE ZONE DANGEREUSE CAR PAS D'AUTRES CHOIX, les parents travaillent.


Pourquoi cette pétition???

- parce que ce n'est pas un combat isolé que nous menons.Dans l'avenir c'est une vingtaine d'enfants au moins qui seront concernés par cet arrêt de bus dans le quartier. Nous voulons que la solution soit pérenne et puisse satisfaire les 2 côtés de la départementale...

Alors c'est à vous parents du quartier des futurs enfants concernés et de ceux qui habitent ici depuis des années, qui ont vu l'évolution du carrefour en bord de voie rapide que nous demandons de signer cette pétition.

- parce que depuis le début, les habitants en grande majorité nous soutiennent, nous encouragent à ne pas lâcher, parce que vous y passer chaque jour...Alors c'est à vous que nous demandons de signer cette pétition.

- parce que vous avez peut être vu nos enfants traverser entre les camions, les bus, les voitures ou attendre au bord de la route le soir et que vous avez pris conscience de la dangerosité de cette traversée... Alors c'est à vous que nous demandons de signer cette pétition.

-parce que vous avez été alertés par nos panneaux sur le bord de la route ou nos articles de presse et que vous avez compris notre démarche...Alors c'est à vous que nous demandons de signer cette pétition.

- parce que nous avons conscience que nos enfants ne sont pas les seuls à traverser des routes, à être en danger et qu'il faut alerter les services compétents sur leurs responsabilités...Alors c'est à vous que nous demandons de signer cette pétition.

- parce que si comme nous, vous souhaitez que les gilets jaunes soient obligatoires dans le Morbihan pour les élèves comme ils le sont en Loire-Atlantique... Alors c'est à vous que nous demandons de signer cette pétition.






Fil d'actualité :

Publicité