geste de solidarité


Destinataire : Les deputes les senateurs les ministres


         Les salariés reconnus "chômeurs partiels" ont sacrifié 16% de leur traitement. Afin d'exprimer la solidarité à l'ensemble de celles et ceux qui ont subi et continuent à subir les conséquences de l'épidémie COVID nous demandons aux députés, sénateurs et ministres de réduire leurs indemnités et salaires de 16%.

Lettre :

MERCI d'exprimer votre solidarité en acceptant la même réduction de vos indemnités et salaires que les salariés "chômeurs partiels" soit, 16%. Nous pensons qu'il s'agit d'un acte solidaire mais également d'un acte de justice.



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : France. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :