CONTRE LA FERMETURE DU MASTER PSYCHODYNAMIQUE CLINIQUE ET PATHOLOGIQUE DE CAEN

CONTRE LA FERMETURE DU MASTER PSYCHODYNAMIQUE CLINIQUE ET PATHOLOGIQUE DE CAEN

Destinataire : Le directeur de l'Université de Caen et de l'UFR de psychologie


        

Les étudiants de Licence de psychologie de la faculté de Caen craignent une fermeture du Master de psychologie psychodynamique clinique et pathologique à la rentrée prochaine, alors que certains étudiants de Licence attendent ce Master depuis trois ans. D'autres nombreux étudiants de France souhaitent également accéder à ce Master, dans le but de multiplier leurs candidatures afin d'espérer pouvoir poursuivre les études auxquelles ils aspirent.


Plus qu'une énième pétition sur les conditions des sélections et sur la détresse des étudiants, les raisons explicitées ici sont plus sombres et remettent en cause des piliers de l'enseignement français tels que la liberté d'expression et de penser.


En effet, allons droit au but : la psychanalyse est de plus en plus critiquée, alors qu'elle ne cesse d'être valorisée dans la recherche et dans la clinique. Malheureusement, alors qu'il est tout autant nécessaire pour un bon scientifique, de connaître ce que l'on critique aussi bien que de connaître ce à quoi on adhère, les critiques émises monopolisent des conceptions anciennes et ignorent les travaux contemporains et leur essor dans le monde de la psychopathologie et même des neurosciences.  


Les raisons de cette fermeture sont majoritairement économiques mais cachent également de réelles guerres de pensée au sein même de la faculté de Caen et de l’ensemble de l’enseignement universitaire français. Il est vrai que l'incomplétude de l'être humain puisse effrayer, pour autant, la singularité de chaque individu ne peut pas se résumer à une seule équation et tout le monde doit pouvoir trouver sa place dans un seul but : comprendre l'être humain et l’accompagner.


Que l’on soit enseignant en psychologie ou psychologue, il est important de respecter les différentes approches véhiculées et de respecter l’effervescence qu'ont les étudiants pour la psychanalyse. Nous faisons notamment référence à l’article 29 du code de déontologie des psychologues : «  Le psychologue soutient ses pairs dans l’exercice de leur profession et dans l’application et la défense du présent Code. Il répond favorablement à leurs demandes de conseil et d’aide dans les situations difficiles, notamment en contribuant à la résolution des problèmes déontologiques. », à l’article 30 «  Le psychologue respecte les références théoriques et les pratiques de ses pairs pour autant qu’elles ne contreviennent pas aux principes généraux du présent Code. Ceci n’exclut pas la critique argumentée. » et enfin, à l’article 37 « l’enseignement en psychologie présente les différents champs d’étude de la psychologie, ainsi que la pluralité des cadres théoriques, des méthodes et des pratiques, dans un souci de mise en perspective et de confrontation critique. Il bannit nécessairement l’endoctrinement et le sectarisme. »


Alors que la sélection fait rage et que de nombreux étudiants de Licence se retrouvent face au mur, peut-on se permettre de supprimer des postes et de mettre un Master en péril quelle que soit notre obédience ? Plus généralement encore, n’avons-nous pas besoin de psychologues et ce, encore plus aujourd’hui ? 


Si vous êtes :

Etudiants pour ce Master 

Etudiants dans ce type de Master 

Psychologues

Professeurs de psychologie 

Ou de simples défenseurs de la liberté d’expression à la faculté et dans le métier de psychologue


Et que vous êtes CONTRE la fermeture du Master de psychologie  psychodynamique clinique et pathologique à la faculté de Caen, n’hésitez pas à signer cette pétition.


Lettre :

Les étudiants de Licence de psychologie de la faculté de Caen craignent une fermeture du Master de psychologie psychodynamique clinique et pathologique  à la rentrée prochaine, alors que certains étudiants de Licence attendent ce Master depuis trois ans. D'autres nombreux étudiants de France souhaitent également accéder à ce Master, dans le but de multiplier leurs candidatures afin d'espérer pouvoir poursuivre les études auxquelles ils aspirent.Plus qu'une énième pétition sur les conditions des sélections et sur la détresse des étudiants, les raisons explicitées ici sont plus sombres et remettent en cause des piliers de l'enseignement français tels que la liberté d'expression et de penser.En effet, allons droit au but : la psychanalyse est de plus en plus critiquée, alors qu'elle ne cesse d'être valorisée dans la recherche et dans la clinique. Malheureusement, alors qu'il est tout autant nécessaire pour un bon scientifique, de connaître ce que l'on critique aussi bien que de connaître ce à quoi on adhère, les critiques émises monopolisent des conceptions anciennes et ignorent les travaux contemporains et leur essor dans le monde de la psychopathologie et même des neurosciences.  Les raisons de cette fermeture sont majoritairement économiques mais cachent de réelles guerres de pensée au sein même de la faculté de Caen et de l’ensemble de l’enseignement universitaire français. Il est vrai que l'incomplétude de l'être humain puisse effrayer, pour autant, la singularité de chaque individu ne peut pas se résumer à une seule équation et tout le monde doit pouvoir trouver sa place dans un seul but : comprendre l'être humain et l’accompagner.Que l’on soit enseignant en psychologie ou psychologue, il est important de respecter les différentes approches véhiculées et de respecter l’effervescence qu'ont les étudiants pour la psychanalyse. Nous faisons notamment référence à l’article 29 du code de déontologie des psychologues : «  Le psychologue soutient ses pairs dans l’exercice de leur profession et dans l’application et la défense du présent Code. Il répond favorablement à leurs demandes de conseil et d’aide dans les situations difficiles, notamment en contribuant à la résolution des problèmes déontologiques. », à l’article 30 «  Le psychologue respecte les références théoriques et les pratiques de ses pairs pour autant qu’elles ne contreviennent pas aux principes généraux du présent Code. Ceci n’exclut pas la critique argumentée. » et enfin, à l’article 37 « l’enseignement en psychologie présente les différents champs d’étude de la psychologie, ainsi que la pluralité des cadres théoriques, des méthodes et des pratiques, dans un souci de mise en perspective et de confrontation critique. Il bannit nécessairement l’endoctrinement et le sectarisme. »Alors que la sélection fait rage et que de nombreux étudiants de Licence se retrouvent face au mur, peut-on se permettre de supprimer des postes et de mettre un Master en péril quelle que soit notre obédience ? Plus généralement encore, n’avons-nous pas besoin de psychologues et ce, encore plus aujourd’hui ? Si vous êtes :Etudiants pour ce Master Etudiants dans ce type de Master PsychologuesProfesseurs de psychologie Ou de simples défenseurs de la liberté d’expression à la faculté et dans le métier de psychologueEt que vous êtes CONTRE la fermeture du Master de psychologie psychodynamique clinique et pathologique à la faculté de Caen, n’hésitez pas à signer cette pétition. 



SIGNER LA PETITION

La presse en parle :

Liberté Caen

Université de Caen : un diplôme du Master de psychologie menacé ? Les étudiants sont inquiets

  • Le 03 Février 2021
Lire l'article
Ouest France

A l’université de Caen, un master en psychologie « fragilisé »

  • Le 03 Février 2021
Lire l'article

Fil d'actualité :

Signer la pétition

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : France. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :