Stop au sabotage des langues nationales au Senegal


créé le 05 Septembre 2016
par : Association Pan africaine d'Alphabétisation et d'Education des Adultes PAALAE)
Pétition Terminée


        

Pétition «  Stop au sabotage des langues nationales »

Bienvenue aux  hôtes qui viennent découvrir notre pays, l’esclavage est aboli chez nous comme presque partout ailleurs

 

         Nous militants des langues en général, des langues africaines et sénégalaises en particulier :

-      sommes conscients de l’enjeu de l’alphabétisation :

·        pour la sécurité et la solidarité

·        pour la démocratie,

·        pour le développement économique

·        pour l’épanouissement individuel et communautaire

-      sommes conscients des vertus de l’approche multilingue, multi média, multi script.

Nous saluons les efforts des militants de l’alphabétisation et sommes contents du prix attribué par l’UNESCO à notre pays cette année 2016. Mais nous sommes témoins du massacre  de plus en plus massif contre des langues en général, africaines et sénégalaises en particulier.

A titre indicatif, les messages  en langue nationale wolof inscrits  à l’aéroport  de Dakar Yoff et  à l’hôtel  King Fadh, sensés souhaiter  bienvenue aux étrangers se traduisent après lecture par des insultes, à savoir  bienvenue aux esclaves «  dalal jaam et dalal diam ». Ce sabotage  s’explique par  le non-respect des règles  de transcription préconisées par les linguistes et fixées par l’Etat. 

Nous sommes conscients des résultats néfastes de ce paradoxe entre les discours et les pratiques.

C’est pourquoi nous lançons la présente pétition dans le cadre d’une campagne intitulée : « Stop au sabotage des langues nationales ».

Nous nous inscrivons dans la dynamique de la Déclaration de Barcelone 1996 concernant les droits linguistiques des peuples et dans le suivi de Confintea VI (Conférence Internationale sur l’Education des Adultes) en général, l’engagement des Etats Africains en particulier pour faire des langues africaines des instruments respectés, y compris dans l’administration.

Nous interpellons : l’Etat ; les collectivités locales; .  le secteur privé ;    la société civile. 

Nous suggérons  dans l’immédiat, dans le cadre de la promotion des langues nationales:

1.   le retrait ou la correction des affiches fautives à l’aéroport de Dakar Yoff  et à l’hôtel King Fahd. Il faut rétablir dalal jàmm (Bienvenue donc à ceux et celles qui arrivent chez nous)  au lieu de jaam ou diam, c’est-à-dire les esclaves.

2.   qu’il y ait une commission nationale pour veiller à la transcription correcte (l’Etat et le secteur privé sont particulièrement concernés, car les ONGs et la société civile font correctement leur devoir).

Fil d'actualités :

  • 07 Octobre 2016
    par unepetition.fr

    Clôture de la pétition

  • 05 Septembre 2016
    par unepetition.fr

    Mise en ligne de la pétition