Non au projet de centrale hydro électrique à Saint Chaptes


Destinataire : A.c.p.r. 183 avenue de la république 30190 saint chaptes


        

ASSOCIATION POUR LA CONSERVATION

DU PATRIMOINE ET DE LA RURALITE

SAINT CHAPTES

  

NON A LA CONSTRUCTION D’UNE CENTRALE HYDRO ELECTRIQUE

SUR LE GARDON DE SAINT CHAPTES

 

L’implantation d’une centrale hydro-électrique sur le Gardon au niveau du Pont de Saint Chaptes est incompatible avec le respect des normes écologiques et environnementales.

 

Les parcelles des berges du Gardon sont en zone classée c’est à dire protégée de toute intervention humaine, de toute destruction même partielle car elles sont nécessaires à l’éco-système et à la protection du village depuis les inondations de 2002. Le projet de leur déclassement par le biais d’une enquête publique est en opposition avec les textes législatifs du SCOT SUD-GARD et du Plan Inondation (PPRI).

 

REPONDONS NON A CE DECLASSEMENT

En signant le registre de l’Enquête Publique

 

Le régime hydraulique du Gardon (sec une très grande partie de l’année, crues imprévisibles) permet de douter du fonctionnement de la centrale car la chute du plan d’eau est insuffisante, d’où le projet de curage de 1300m3 et l’excavation de 3500 m3, soit au total 4800 m3 extraits du Gardon. N’oublions pas que les Gravières ont été interdites il y a quelques années à cause de l’enfoncement de la nappe phréatique qu’elles occasionnent, ce qui n’est pas sans conséquences néfastes sur les cultures agricoles, la faune et la flore. 

La parcelle sur laquelle le bâtiment de maintenance sera édifié, portait une maison d’habitation qui fut rasée après les inondations de 2002, emplacement reconnu à risques, toute construction y est donc interdite.

 

Le chemin de découverte destiné à préserver la richesse et la beauté de la flore et de la faune et le poste d’observation sont à proximité du local technique de la turbine.

 

Tout dans ce projet va à l’encontre de l’Intérêt Général de Protection de la Nature pour des intérêts privés d’une part et incertains de l’autre : la production d’électricité de la centrale risque de n’être qu’intermittente (inactive pendant les mois où le Gardon est bas ou sec) et le coût de l’entretien de la centrale peut s’avérer très élevé si des crues l’endommagent régulièrement.

 

 

REFUSONS LA CONSTRUCTION DE CETTE CENTRALE POUR LA SURVIE DE NOTRE ENVIRONNEMENT

 

 

POUR LE RETRAIT DE CE PROJET : 

SIGNONS LA PETITION EN LIGNE :

« petition centrale hydroelectrique saint chaptes » 





Fil d'actualité :

Publicité