Réouverture et facturation en période de confinement


Destinataire : Mme BOUKILI Manon


        

Madame , 

 suite à votre décision de réouvrir en période de crise sanitaire, les structures d'accueil de jeunes enfants "les enfants d'ici et d'ailleurs" et "les petites découvertes" nous vous informons de notre refus d'être facturés et de régler pour la période de confinement. 

En effet, nos enfants ont tous au moins un parent présent au domicile, teletravail ou chômage partiel dû à la situation. Nous avons donc la possibilité de respecter les mesures prises par le gouvernement, de protéger nos enfants , les vôtres , les équipes accueillantes, leur famille, la population , en les gardant en sécurité chez nous. 
Il est inadmissible d'obliger nos familles à prendre des risques pour la garde non indispensable de nos enfants, d’engendrer des déplacements qui ne sont pas qualifiables de première nécessité uniquement parce que vous avez pris la responsabilité de garder vos entreprises ouvertes. 
En situation normale, le règlement qui stipule que si un enfant ne fréquente pas la crèche  pour quelconque raison le paiement reste dû est tout à fait acceptable et nous nous y plions . À l'heure actuelle nous sommes en cas de force majeure car notre pays est en état de guerre contre un virus très contagieux provoquant le décès de centaines de personnes chaque jour !
Il est donc innacceptable d'obliger les familles ayant la possibilité de respecter les préconisations à payer un service non prioritaire et non utilisé.

Par ailleurs, piégés par votre facturation et se sentant obligés de déposer nos enfants pour honorer la facturation, nous tenons à vous notifier que certains membres de nos familles sont peut être considérés comme à risques ou sujets sensibles face au covid 19 ce qui leur ferait prendre bien plus de risque que confinés. 

Nous vous demandons en période de confinement de facturer uniquement les familles dont les enfants sont accueillis au sein de vos structures et plus particulièrement celles qui ne font pas parties des crèches de contamine sur arve. 
Et pour cause , nous avons pu constater que les dites réouvertures "des enfants d'ici et d'ailleurs" Et "des petites découvertes" n'étaient pas dues à une majorité de demandes des parents car en premier lieu cette présente avec signatures rassemble pour l'instant 15 enfants absents, et que d'autres ont confirmé également l'absence de leur enfant. 
En deuxième lieu nous avons trouvé les portes complètement closes de la structure "les enfants d'ici et d'ailleurs" le mercredi 15 , jeudi 16, vendredi 17 avril ainsi que celles de la structure "les petites découvertes" vendredi 17 avril , et qu'un seul enfant y a été aperçu sur les jours réellement ouverts. (Témoignages et preuves à l'appui datées des bâtiments fermés ). 
Nous tenons d'ailleurs à vous préciser que ces jours de fermeture non compris dans les jours de femerture mentionnés par nos contrats  doivent être déduits des montants facturés ainsi que les autres jours qui viendraient à se rajouter à ceux deja constatés. 

Nous sommes tous d'accord pour vous prier de nouveau de ne pas nous infliger cette facturation. 

Bien conscients que vous avez un chiffre d'affaire à maintenir nous pourrions trouver un compromis qui viendrait à être convenable pour les 2 parties . Pour exemple la non facturation et le non paiement de la partie restante à la charge de nos familles après déduction de la partie C.M.G versée par la c.a.f. 
Ce qui permettrait, pour vous de percevoir des rentrées d'argent plus conséquentes que les aides de l'état proposées en cette période de crise , pour nous tous de ne pas être lésés d'avantage par cette situation ( nous subissons tous également une baisse de revenus importante voir pour certains une perte quasi totale ) . 

Nous vous remercions de l'attention que vous porterez à notre démarche.

Lettre :

Madame BOUKILI , je vous transmet la pétition ,qu'une majorité de famille de contamine sur arve soutien, avec la liste des signataires  . Plusieurs organismes sont également informés de la situation . 





Fil d'actualité :

Publicité