Pour le report du Bachelor universitaire de technologie (BUT) en 2022


Destinataire : Frédérique Vidal, MESRI, CCN-IUT


        

Le 30 mars, les assemblées de chefs de départements (ACD) de 23 des 24 spécialités de DUT ont signé un appel demandant le report de la mise en place du Bachelor universitaire de technologie (BUT) à septembre 2022. Depuis, d’autres acteurs des IUT se sont exprimés dans le même sens : 8 commissions pédagogiques nationales (CPN) sur 9 et 81 % des directeurs d’IUT lors d’une consultation interne de l’assemblée des directeurs d’IUT. Le 19 mai, c’est le CNESER qui a très largement demandé ce même report à 2022 (27 voix pour sur 30). La communauté universitaire est donc quasi-unanime sur cette question. Pourtant le Ministère de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation maintient son calendrier pour une mise en place du BUT en septembre 2021.

 

Cette surdité de notre tutelle n’est pas acceptable. Les équipes pédagogiques sont toutes absorbées par le travail sur la fin d’année universitaire et tendues vers l’organisation de la prochaine année dont nous savons tous à quel point elle va nous mobiliser pleinement et durablement. Tout est en effet à repenser pour accueillir et former les étudiants à compter de la rentrée prochaine dans le respect des règles sanitaires que nous imposera la crise liée au Covid19. 

 

Le BUT, en tant que nouveau diplôme, doit permettre à l’enseignement supérieur public de disposer d'une offre universitaire, de technologie, dans le premier cycle. Cette évolution est très attendue par le réseau des IUT. Il est donc important que la réflexion sur ce nouveau diplôme se poursuive au sein des instances dont le rôle est d’initier et d’encadrer le travail à réaliser (ADIUT, groupe de travail CCN-CPN, Comité de pilotage...).

 

Force est cependant de constater qu'à l'heure actuelle, nous ne disposons que d’éléments de cadrage partiels et que les CPN et ACD n’ont aucune directive précise avec laquelle travailler. Cette absence de cadrage nuit depuis plusieurs mois maintenant à la bonne marche et à l'avancement de ces réflexions rendant désormais les délais impossibles à tenir. Pourtant, ce sont bien les ACD et les CPN qui vont devoir assurer l’essentiel de ce travail, en lien avec les différents réseaux de professionnels... fort peu disponibles sur la question du BUT en ce moment.

 

Le constat est là : nous serons dans l’incapacité de travailler sereinement sur ce projet dans les prochaines semaines car nous n’en avons tout simplement plus ni le temps, ni la disponibilité, ni les moyens nécessaires. En conséquence, nous demandons que la mise en place du BUT soit reportée intégralement à septembre 2022 pour la conduire vers la réussite qu’elle mérite. Nous demandons au ministère d’acter ce report dès maintenant.





Fil d'actualité :

Publicité