DES CRENEAUX POUR LES ENFANTS DU RUN UP NANTERRE

DES CRENEAUX POUR LES ENFANTS DU RUN UP NANTERRE

Destinataire : Patrick JARRY, Maire de NANTERRE, Hakim ALLAL Conseiller Délégué au Sport de la VILLE de NANTERRE


        

Le RUN (Run Up Nanterre)  est une association née dans les quartiers populaires de Nanterre. 


Une équipe de nanterriens bénévoles s’active six jours par semaine pour permettre à 200 adultes et 100 enfants de partager de bons moments avec comme fil rouge, la pratique de l’athlétisme. 


Au delà du sport, le RUN est une association permettant aux nanterriens de se retrouver en prônant la mixité sociale en venant en aide aux plus démunis. En plus de proposer un tarif d’adhésion sous la barre symbolique des 100 € par an, le Run se mobilise pour que chacun puisse faire du sport quel que soit ses moyens financiers mais aussi sa forme physique. Il était important de démystifier la notion de club réservé aux élites sportives. 


Régulièrement nos adhérents se mobilisent avec nos partenaires associatifs autour d’actions sociales comme la distribution de colis alimentaires, renfort d’associations aidant les femmes isolées, soutien scolaire etc…

Pour continuer notre action, le Run a besoin de continuer à utiliser les infrastructures sportives de la ville de Nanterre. Nous parlons ici du Stade Jean Guimier au cœur de notre quartier Pablo Picasso. 

Dernièrement, le Service des Sports de la Ville de Nanterre nous a refusé l’accès au stade pour les enfants le samedi matin sous prétexte que nous refusons d’intégrer le club Omnisports de la ville de Nanterre ESN. Il nous a été clairement indiqué que la mairie ne voulait accorder des créneaux qu’à l’ESN l’an prochain.
Est ce normal de ne pas laisser le choix aux nanterriens et de nous demander de dissoudre notre belle association ? Devons nous, comme nous l'avons fait récemment, continuer à nous entrainer sur les sites en libre service des villes voisines.


Il n’est plus tolérable de laisser nos enfants s'entrainer dans le parc le samedi matin comme ils l’ont fait depuis la rentrée. 
Chaque association sportive devrait avoir la possibilité d’exister sans qu’elle soit obligée de disparaître en étant absorbée par une autre association. 


Nous demandons aujourd’hui à ce que le Maire de Nanterre et son élu au sport acceptent de nous donner les mêmes chances que les autres associations de la ville. Chaque association à le droit d'exister. Nous demandons juste d’appliquer le principe d’impartialité. 


L’ESN doit elle avoir le monopole de l’athlétisme à Nanterre? 

Est ce que le Stade Jean Guimier doit être renommé le stade de l’ESN?


Le RUN apporte une alternative à ce qui existe déjà dans notre ville. Laissez nous continuer.




SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : France. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :