retrait de l'exposition "ainsi pèsent les mots"


Destinataire : Bernard alain brux


         La religion a toujours été un formidable moteur artistique. Le génie artistique a su s'exprimer dans la musique, la peinture, l'architecture, etc. Art et religion se marient seulement à deux conditions : il faut que l'objet artistique entre en adéquation avec le lieu qui l'héberge. L'art doit rechercher l'élévation spirituelle et être bienveillant envers ce qu'il exprime. Ici, nous nous trouvons en face de la laideur pure et simple, associée au scandale : on représente des dizaines et des dizaines d'hommes nus, suspendus dans le vide. Rien ne nous rattache à la souffrance de crucifiés des premiers temps. L'artiste est totalement en opposition avec le lieu, et le souille. La christianophobie n'est pas uniquement un prêtre qu'on égorge. C'est aussi la mémoire d'un Saint qu'on bafoue. 

Lettre :

Votre honteuse exposition doit quitter au plus vite les lieux qu'elle souille. Allez réaliser vos besoins exhibitionnistes dans des galeries d'art, mais laissez les Saints français et les chrétiens français tranquilles.





Fil d'actualité :

Publicité