Soutien aux salariés d’Air Austral

Soutien aux salariés d’Air Austral

Destinataire : Aux réunionnais


        

LETTRE OUVERTE


Au Préfet,

Aux Députés,

Aux Sénateurs,

Aux Conseillers Régionaux et Généraux,

Aux Maires,

Aux Acteurs Économiques,

Aux Réunionnais

 

Tout comme nos pitons et remparts, la Fournaise, le Paille en queue, le rougail saucisse, l'ananas Victoria, le margouillat, le 974, l’endormi, le Kréol, le rhum charrette, la dodo, … Air Austral est un symbole de La Réunion à préserver.

 

Pourquoi Air Austral a dû emprunter auprès des banques alors qu’Air France et Corsair ont bénéficié d’aides conséquentes et gracieuses de la part de l’État.

 

Pourquoi nous imposer une fusion avec une compagnie dans laquelle nous perdrions notre véritable patrimoine, notre identité et notre savoir-faire qui font la fierté des Réunionnais aujourd’hui ?

 

L’État s'apprête à assécher Air Austral en lui imposant ce mariage forcé, or nous sommes sortis du temps des colonies.

Et les mariages forcés n'existent plus en droit français !

Comment les plus hautes sphères de Paris peuvent elles nous obliger, nous imposer leurs visions sans rencontres ou discussions avec nous les premiers intéressés ? Pourquoi les intérêts des antillais sont-ils privilégiés?

 

L’Etat doit être conscient qu’Air Austral participe au rayonnement de la France dans l’Océan Indien, et que son hub proche de l’Afrique et de l’Indo Océanie tient une place stratégique dans les enjeux économiques et politiques mondiaux.

 

Les citoyens Réunionnais sont fiers de cette entreprise qui fait vivre directement 900 salariés et leurs familles et crée plus de 3000 emplois indirects.

Tous ces salariés participent activement au fonctionnement de l’économie réunionnaise, consomment local, investissent, construisent et voient grandir leurs enfants sur ce territoire.

Nous ne devons pas renoncer, nous devons lutter pour préserver ce qui fait notre fierté Réunionnaise.

Il est impératif de rencontrer le Préfet au plus vite, et nous demandons aux salariés, à leurs familles et aux Réunionnais de se mobiliser pour sauvegarder l’outil qui nous a permis de connaître et d’ouvrir la Réunion vers l’Australie, la Thaïlande, la Chine, l’Inde, Madagascar, Maurice, les Seychelles, Mayotte, Rodrigues et l'Afrique, bref vers le monde.

 

 

Les Salariés d’Air Austral et leurs familles.



SIGNER LA PETITION

Fil d'actualité :

Signer la pétition

L'ensemble des informations recueillies sur le formulaire de signature sont destinées à l'auteur de la pétition (sauf votre adresse e-mail) et en signant vous acceptez que l'auteur puisse transmettre ces informations recueillies au destinataire de cette pétition ou toute personne décisionnaire.

- Votre adresse e-mail doit être valide pour recevoir le lien de validation de votre signature
- L'auteur de la pétition n'aura pas accès à votre adresse e-mail indiqué dans ce champ

OUI, je veux être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.
NON, je ne veux pas être averti des mises à jours, des actualités de cette pétition.

OUI, je souhaite aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
NON, je ne souhaite pas aider d'autres pétitions en recevant les mobilisations du site.
(Vous pourrez changer d'avis à tout moment)

Ne pas afficher ma signature publiquement sur le site.
En cochant cette case, je déclare avoir lu et accepter les Conditions Générales d’Utilisation , la Politique de confidentialité du Site et avoir plus de 15 ans.


Publicité

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par le site unepetition.fr géré par la société . Certaines informations sont destinées au site unepetition.fr et d'autres à l'auteur de la pétition pour les finalités de celle-ci. Pour votre informations le pays de résidence de l'auteur est : Réunion. Veuillez consulter notre Politique de confidentialité du site pour plus d'informations sur leurs utilisations
Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant :