Retour d'un service postal de qualité

Retour d'un service postal de qualité

Destinataire : Direction de la poste


        

Extraits de l'article de Delphine Tanguy, journaliste à Ouest-France, en date du 23 mai 2019


« Jeudi matin, au centre de tri, une trentaine de facteurs du secteur de Pont-l’Abbé mais aussi du Guilvinec et de Penmarc’h où a été mise en place la tournée « sacoche » a fait grève pour protester contre cette réorganisation, en pleine période pré-électorale. »


Soutien à la grève des facteurs du Finistère et du Morbihan !


« Avant c’était un facteur, un casier et chacun préparait son courrier. Maintenant, on devient des distributeurs de courrier. Vous ne savez même pas où vous allez, vous le découvrez au fur et à mesure », émet Ambroise Le Dez, facteur au Guilvinec qui doit désormais faire face à une tournée comptant 1 921 boîtes aux lettres. « Les préparateurs du courrier à Quimper ne connaissent pas la situation géographique du secteur, ils classent par numéro », poursuit ce dernier. Surtout, les facteurs dénoncent la surcharge de travail liée aux suppressions d’emplois. Le secteur a perdu sept postes et demi dans cette réorganisation avec pour conséquence, la détresse des personnels face à des tournées qui ont augmenté de 30 à 40 %. « La consigne de la direction, c’est vous respectez vos heures et vous revenez avec le courrier mais nous, on a une conscience professionnelle et les gens attendent leur courrier », précise une factrice. Résultat des journées de travail à rallonge, sans pause méridienne. »


Colère des usagers qui constatent la dévitalisation de leur pays à travers la fuite des services publics !


« Ce n’est pas normal d’arriver le matin et de voir des collègues en pleurs. Aujourd’hui, on a l’impression qu’on a plus de conscience professionnelle que la direction » dénonce Sonia Cornec, déléguée CGT. « On leur avait demandé de faire la réorganisation après les élections européennes car on savait bien ce qui allait se passer », fait remarquer une postière. « La date de la réorganisation est particulièrement mal choisie. Beaucoup de gens n’ont pas reçu leur nouvelle carte électorale avec le numéro de vote. Dimanche, cela va être une belle pagaille dans les bureaux de vote », a insisté le maire de Pont-l’Abbé lors de l’échange avec le directeur du sud-Finistère Thierry Pouliquen et le directeur opérationnel du Finistère Thierry Sako. »


Colère des électeurs à qui il n'est même pas permis de voter dans des conditions sereines alors que l'abstention est au plus haut ! Colère des travailleurs qui constatent que la pratique du management sauvage et destructeur s'applique partout au détriment de ceux qui veulent bien accomplir leur travail, avec la conscience professionnelle qui les honore. Vivent les facteurs.


Nous sommes usagers de la Poste, nous habitons le Cap-Sizun et constatons aussi les mêmes conditions de travail déplorables concernant les factrices et facteurs (huit arrêts maladie en cette mi-mai) et de distribution médiocre du courrier, faute de MOYENS HUMAINS !!!


Habitants des zones rurales, comme partout ailleurs, nous sommes délaissés par l'Etat, le Service Public, tout ferme ou se dégrade par ici, il faut se battre pour la Poste, les EHPAD, les hôpitaux, les écoles, les collèges et lycées et j'en passe... Et payer pour un service qui n'est plus assuré.


Soutien à tous ceux qui se battent pour continuer à assurer du lien social et professionnel via la distribution correcte du courrier !

Courrier mal acheminé, activités locales professionnelles et sociales très impactées. Y a pas que la 4G !!! Il y aussi le courrier !






Fil d'actualité :

Publicité